Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. Le trésor du maçon

Le trésor du maçon

Illustration de l'article : Le trésor du maçon

Six siècles que le trésor attendait. Il aura fallu des travaux de restauration et la morsure du marteau-piqueur dans le mur pour que le propriétaire d'une ancienne demeure voit tout à coup dégouliner les pièces de tous côtés.

"Je faisais une ouverture pour creuser une fenêtre quand ça s'est mis à tomber autour de moi, explique cet heureux bricoleur qui souhaite garder l'anonymat. Comme les monnaies étaient très patinées, je n'ai pas réalisé tout de suite. Mais après quelques minutes, je me suis dit, punaise... c'est de l'or !"

Maçon d'origine polonaise, l'homme s'est installé à Bazas, à la frontière entre Landes et Gironde, il y a quinze ans. De la cachette aménagée entre les pierres, au premier étage, il a retiré deux pots de terre cuite renfermant la partie la plus précieuse du trésor. Au total 1 010 pièces d'or, d'argent et de billon (un alliage d'argent et de cuivre), estimées à 150 000 euros. La pièce la plus ancienne date de 1360, c'est le premier franc d'or, qui représente Jean II le Bon à cheval. La plus récente a été frappée en 1483, sous le règne de Charles VIII. C'est donc probablement peu après cette date que le trésor a été enfoui. Impossible aujourd'hui de déterminer qui a pu être le propriétaire, puisque les archives ne remontent pas jusque-là. Mais Françoise Berthelot, une spécialiste qui a expertisé le trésor, pointe de précieux indices. "Les monnaies découvertes font quasiment le tour de l'Europe : il y en a d'Espagne, du Portugal, d'Italie, d'Angleterre, des Pays-Bas, d'Aquitaine et du Béarn. Cela prouve que c'était probablement un commerçant, et même un riche notable, car à cette époque, ce butin constituait une fortune."

Au Moyen Age, Bazas est en effet une cité au rôle régional très important. Siège d'un évêché, la ville est fortifiée, et c'est une place de marché majeure où l'on exploite déjà le bois, la vigne et le pastel, des sources d'enrichissement rapide. "L'homme a dû dissimuler les pièces à l'abri de la convoitise pour ne pas être volé pendant l'un de ses voyages, imagine l'experte, et peut-être est-il mort à l'étranger sans avoir pu révéler son secret."

Les pièces ont refait surface le 13 mai 2004. Elles ont passé plus d'un an à Paris, au département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France, afin d'être inventoriées. Le 29 octobre, le magot sera dispersé lors d'une vente aux enchères organisée à Angoulême. Déjà les collectionneurs affluent pour admirer certaines pièces extrêmement rares, tel le "castellano", du roi de Castille Henri IV, dont il n'existe à ce jour qu'un seul autre exemplaire. Le maçon, lui, demeure simple. Sa priorité est de finir sa maison, une vaste bâtisse au milieu des bois, avec, sans doute, une piscine.

""
29 octobre 2005 à 12:07
Par
Source : Libération



Opinions sur "Le trésor du maçon"

Protection Combien avez-vous d'yeux ?

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.81.130.86, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.
En savoir plus :
Monnaies médiévales

Critères de recherche :

Catégorie :
Archéologie



Articles Connexes

Une monnaie rarissime découverte

Une pièce de monnaie rarissime, frappée par les Croisés au milieu du XIIIe siècle, a été découverte lors de fouilles archéologiques à Jaffa, dans les faubourgs de Tel-Aviv, a annoncé jeudi 10 mars le département israélien des Antiquités. La pièce en argent du royaume franc, d'une valeur faciale d'un demi-drachme, a été frappé uniquement entre 1251 et 1257. Elle...

Une pièce en or datant du IXe siècle

Une pièce d'un penny en or massif a été découverte par un Britannique qui promenait son chien, a annoncé vendredi la maison de vente aux enchères londonienne Spink. Elle semble remonter au IXe siècle et est estimée par les experts à quelque 220 000 euros. "Nous avons failli tomber de nos chaises quand nous avons réalisé ce que c'était. C'est la pièce de monnaie la plus importante...

L'église contre le rayon vert

Maurice Rosart, le découvreur du rayon vert de la cathédrale de Strasbourg est persuadé que l'Eglise voit d'un mauvais oeil ce rai de lumière qui à chaque équinoxe illumine un Christ de pierre remplissant les travées de curieux. Ce 21 septembre encore, ils étaient une petite centaine à photographier ce moment rare où, à 12h42 précises, prenant sa couleur verte en traversant un vitrail le soleil vient...

Un château sous le palais de justice

La Ville rose a mis à la lumière un site archéologique d'ampleur. Le château médiéval des comtes de Toulouse se trouvait sous le palais de justice. Les fouilles préventives, devançant les travaux d'agrandissement de la cour d'appel de Toulouse, ont révélé un chef-d'oeuvre archéologique : le château médiéval des comtes de Toulouse. Les archéologues ont...

Mochicas: le mystère des sacrifices

Les analyses génétiques ont tranché. Les Moches, ou Mochicas, qui ont érigé une civilisation brillante en Amérique du Sud il y a 1500 ans, sacrifiaient bel et bien d'autres Moches... mais pas les leurs ! On connaît fort peu de choses d'eux, en dépit de leurs talents artistiques indéniables (céramiques), de leur parfaite maîtrise métallurgique (réalisation d'alliages utilisés pour...

Info complémentaires

Services et Infos