Données personnelles M'enregistrer Connexion aux pages perso et au forum ! icon
  1. La véritable première croisade

La véritable première croisade

Illustration de l'article : La véritable première croisade

Et si la première croisade n'avait pas mis face à face chrétiens et musulmans, mais plutôt papauté et normands ? C'est ce que tente de nous faire découvrir Ivan Brazov.

Par définition une croisade est une expédition militaire faite dans un dessein religieux.

L'expédition militaire du pape Léon IX, en juin 1053, contre les Normands qui occupaient le sud de l'Italie, peut être considérée, à ce titre, comme effectivement, la première croisade Chrétienne.

A l’appel des habitants de la ville de Bénévent, assiégés par les Normands, avec à leur tête, Richard comte d’Aversa, le pape Léon IX se rend en Allemagne pour demander des forces militaires à l’empereur Henri III. Ce dernier convoque à Worms en décembre 1052 une Diète dont les membres lui accordent à contre cœur, 3000 souabes, les meilleurs soldats de l’empire germanique.

Léon IX multiplie alors les démarches diplomatiques avec l’empire de Byzance qui à son tour lui offre le soutien du général Argyros et de son armée.

Après avoir excommunié tous les Normands d’Italie, Léon IX décide de les en chasser définitivement. Il réussit pour sa croisade, dont il prendra personnellement le commandement, à soulever également de nombreux comtes et barons Italiens qui prendront les armes au nom de la croix. Les Normands avaient à leur tête, Onfroi de Hauteville qui s’était auto proclamé comte de Pouille et avait fait de Melfi sa place forte. Il était secondé par tous ses frères et demi-frères dont parmi ces derniers, Robert dit le Guiscard, ainsi que de nombreux Bretons. La bataille eut lieu à Civitate dans la Pouille le 23 juin 1053 près du fleuve Fortore.

Malgré la très nette supériorité numérique des croisés, les Hauteville seront vainqueur. Le pape sera détenu pendant près d’une année par les Normands dans la ville de Bénévent qu’il quittera sur une civière pour mourir à Rome quelques semaines plus tard en 1054.

""
08 mai 2007 à 19:35
Par
Source : www.lesnormands.com



Opinions sur "La véritable première croisade"

Protection Le feu brule. (vrai/faux)

Informations
Validation Votre adresse IP : 54.225.26.154, sera conservée tant que votre commentaire sera publié.

05 janvier 2012 à 09:14

la definition strict d'une croisade c'est une expedition armée lancée par la papauté dont le but est de liberer le saint sépulcre de Jérusalem donc ceci ne peut être comptabiliser comme une croisade


05 janvier 2012 à 10:21

Le problème, mr x, c'est tout le monde, ou presque, se réfère à des définitions erronées, réalisées, puis reproduite dans la majorité des dictionnaires, encyclopédies ou manuels et ce depuis près de 2 siècles.
Il faut déjà savoir que le terme de croisade n'apparait pas avant le XIIIe siècle et n'est alors que rarement utilisé. Néanmoins, on peut facilement définir ce que pouvait être ou représenter une "croisade" durant les siècles précédents.

Une croisade est simplement une expédition organisée à l'appel du pape et visant à soutenir ses intérêt ou ceux de l'église.
Dés lors, la "Reconquista" de la péninsule ibérique en devient une, tout comme celle contre les cathares et pourquoi pas celle contre les normands d'Italie.

En aucun cas une croisade ne se réduit à la "reconquête" des lieux saints. D'ailleurs, le terme de croisade, vient principalement de du fait que les hommes, militaires ou civils, composant ses fortes expéditions, étaient affublée d'une croix sur leurs vêtements ou armures et, bénie par le pape, avait mis leurs compétences à son service.
D'ailleurs, même si d'autre religion ont eu ce type de comportement, on ne peut appeler ces campagnes "croisades", le terme étant un dérivé naturel de "croix", symbole du christianisme.

Détails sur le livre :

  • Date : 00 0000
  • Format : Broché

Précédents ouvrages sur le Moyen Age

Les Brodeuses de l'Histoire

Qui ne connait pas la Tapisserie de la reine Mathilde ? Morel & Le Clainche nous plonge avec Les Brodeuses de l'Histoire au coeur même de l'histoire avec la conception de ce chef d'oeuvre de la broderie médiévale.

La correspondance de Tolkien

C'est une partie de la correspondance du maitre de l'héroïc fantasy, J-R-R Tolkien qui nous est aujourd'hui rapportée, nous offrant la génèse de la Terre du Milieu, mais aussi ses nombreuses discussions avec ses éditeurs, parents et amis.

Le Ruistre

Jean-Charles Kraehn, à qui l'on doit Les Aigles décapitées, nous offre ici une superbe histoire ou se mèle aventures chevaleresques, humour grivois et reconstitution d'époque, le tout soupoudré de texte en vieux français.

Info complémentaires

Services et Infos